11.6.17

1 an de toi



Il y a de cela un an, je vivais l'expérience la plus belle et la plus terrifiante qu'une jeune femme puisse connaître: donner la vie.

Tu m'as donné la force et le courage de vivre cette épreuve. Comme tu présentais des signes alarmants, toute ta naissance a été précipitée ( saignements abondants au lieu de la traditionnelle perte des eaux, peridurale express, signes de détresse cardiaque du foetus, menace de césarienne,  ocytocine à gogo, episio/forceps). Après que mon coeur se soit emballé, le tien a commencé à battre à l'extérieur de moi: quel soulagement.

On t'a posé sur mon coeur...Il a chaviré.

Depuis tout n'a pas été rose, loin de là. On est allé de rendez-vous médicaux en rendez-vous médicaux, pour déterminer si oui ou non tu étais atteint d'ostéogènese imparfaite, si tu te développerais normalement, si tu marcherais un jour.

Au milieu de tous ces points d'interrogation, pas facile de trouver sa place respective, de maman, de compagne, de compagnon. Mais avec ton papa, cela fait 365 jours ( et nuits) qu'on y met beaucoup du nôtre.

Tu as fait de moi une femme plus courageuse, plus terre à terre, plus inquiète, plus abordable, plus casanière, plus, plus, plus...Je suis depuis un an ta maman, et j'en suis tellement fière.

Tu es mon petit amour. Je ne conçois plus ma vie sans toi.

Maman d'un bébé métisse, maman d'un bébé pensé comme différent, maman d'un petit combattant...J'espère t'accompagner encore longtemps dans toutes les jolies découvertes qu'offre la vie.


30.9.16

Pourquoi je HAIS Windows 10, et ses mises à jour intempestives



Je suis passablement énervée, même si je n'écris pas cet article à chaud. Hier, alors que mon petit est malade, je cherche à vérifier l'horaire d'ouverture du cabinet de pédiatre....3 heures avant que mon ordinateur portable ne daigne afficher la page d'accueil. Oui, 3 HEURES. Il était question de mise à jour.

J'ai bien eu le temps entre temps d'appeler le cabinet, et prendre un rendez-vous.

Je vaque à mes occupations. Je reviens devant mon ordinateur. Et là, 1ère mauvaise surprise. Mon écran d'accueil a changé, des dossiers, des raccourcis, des images, des programmes qu'on trouvait sur le bureau ont disparu. En prime un message peu commode, type "merci de vous connecter à votre compte, sinon vos nouveaux documents et anciens seront perdus"...Je sens la boulette, la patate, l'entourloupe. Je rentre mes identifiants. On me demande de me déconnecter puis reconnecter pour avoir accès au One Drive...une sorte d'espace semi dématérialisé, qui n'est pas sans rappeler le cloud de Mac/Apple...

Pas fan de ce genre de chose, j'avais décliné la suggestion de Cortana (l'assistant électronique fourni avec Windows 10) il y a 2-3 jours...Éprise de mon bébé, je vais faire un tour dans mon dossier "Images" pour rajouter 2-3 photos de lui ...ET là HORREUR, plus rien dans ce dernier.

Plus rien non plus dans DOSSIERS

Plus rien dans TELECHARGEMENT

Windows a littéralement écrasé ou subtilisé à mon insu tous mes documents. J'ai l'impression qu'un des disques de mon ordi portable HP a été reconfiguré sans que j'en fasse la demande...J'ai perdu 7 ans de documents à cause de ce put...de Windows 10 à la noix!

J'essaie de me connecter, et là nouvelle mauvaise surprise, plus de google chrome. Mon navigateur préféré a été tout simplement été supprimé, et bien sûr avec lui tout l'historique de navigation, les cookies, les mots de passe des sites professionnels et personnels que je consulte régulièrement depuis 7 ans (mutuelle santé, compte formation, pôle emploi, site marchand en ligne)...Plus rien. Envolé.
Je dois réinstaller le tout, avec en prime, un message qui m'indique que tout sera configuré chrome windows 10.

J'avais basculé vers Windows 10 lorsque j'étais enceinte de 6-7 mois, au printemps dernier. A ce moment-là, j'étais faible...Mon neurone unique ne m'avait pas mise en garde...

Franchement je ne comprends pas comment une telle anerie, aberration est possible, alors que c'est une mise à jour faite à mon insu, et que je n'avais pas eu de gros problème jusque là...En fait, j'étais passée entre les gouttes, car apparamment avec Windows 10 les tuiles s'accumulent. En me renseignant en ligne, je constate qu'il s'agit d'une mise à jour anniversaire, une mise à jour corrective prévue le 28-29 septembre, censée apporter plus de confort et de sécurité aux utilisateurs. Alors ça peut être sympa si tu utilises une tablette, ce qui n'est pas mon cas, si tu es flippé de sécurité, pas mon cas non plus. Mais moi, j'ai juste envie de hurler au scandale!!!

Je me sens spoilée par cette compagnie! Un peu comme cette dame, ruinée par Windows 10. J'ai l'impression que Microsoft m'a subtilisé ma vie numérique pour la vendre à je ne sais qui, et me force la main pour adopter sa suite bureautique à la noix!...Pour exemple, j'essaie en ce moment de calculer, faire des projections sur le contrat de travail de la future nounou...Je lance ma calculatrice HP, et là, un message m'indique que pour faire fonctionner l'application, je dois passer par le Windows Store...C'est moi, ou c'est synonyme de racket tout ça???Oui mon portable n'est plus tout neuf, mais avant le 29/09 jamais eu aucun souci...

Je pourrais en écrire des tartines pour déverser ma bile vs Windows 10...Presque une décade de documents perdus! Et les tout premiers sourires de mon fils stockés dans ma petite mémoire (vraiment plus très vive) que je ne pourrais donc pas lui montrer dans quelques années.

Windows 10 m'a tuée.
Je réflechis maintenant à passer sous linux, ou à acheter un mac...Et franchement, moi qui ne suis pas téméraire niveau informatique, et qui suis surtout très près de mes sous, il faut vraiment que je sois énervée pour arriver à cette conclusion!

Si vous avez rencontré le même problème, et si vous avez trouvé une solution pour récupérer vos données, je suis preneuse, car j'ai presque envie de jeter mon ordi par la fenêtre, avec ce maudit Windows par la même occasion.

24.9.16

Mes symptômes de grossesse: flashback


J'ai souvent entendu dire des mamans autour de moi, qu'une fois l'accouchement passé, on oubliait la douleur ressentie à la seconde où le bébé était posé sur sa poitrine. Je me suis toujours dit qu'elles fabulaient ou qu'elles enjolivaient beaucoup le réél.

Maintenant qu'un gremlins est passé par mon entrejambe, je suis encore plus convaincue qu'elles racontent n'importe quoi. La douleur de mon accouchement m'est propre, elle est presque de l'ordre de l'indicible. J'en ai chié ma race!!! J'ai l'impression que mon corps a subi une implosion nucléaire pour donner la vie...Et j'écris ces lignes alors qu'on a passé le 1er trimestre de ma crevette! Si vous lisez ces lignes et que vous êtes enceinte, dites vous que vous aurez l'impression de subir des fractures à différents endroits du corps, puis qu'un camion d'une tonne essaiera de faire un créneau sur votre pubis pendant 15 min (les fameuses qui précèdent la délivrance).

Il me semble que cette fameuse douleur, certaines femmes la transcendent. Elles atteignent un état de sensation et d'émotions auquel elles se sont préparées (peut-être toutes leurs vies) qui les font planer. Parmi mes amies, j'ai une warrior qui a accouché naturellement sans péridurale par voie naturelle de 2 bambins de 3,8 et 4,2kg. Et bien elle a adoré accouché...Cas exceptionnel...Je pense que les mamans oublient...non pas immédiatement, mais au fil du temps...Pour la bonne et simple raison que s'occuper d'un nourrisson, ça prend du temps, de l'énergie, du temps de cerveau disponible, une présence physique et une présence d'esprit qui épuise, et qui fait oublier ..le superflu, en tout cas tout souvenir d’événement à très court terme.

Avant qu'une épaisse brume recouvre à jamais mes sentiments, sur la grossesse, j'ai envie de mettre par écrit les grands moments, ou petits instants de panique des 9 derniers mois. Il me semble ne pas avoir eu une grossesse "classique", et j'aurais bien voulu lire que ces choses étaient possibles:


  1. Un état de fatigue terrassant
Honnêtement le 1er trimestre est franchement le plus fatiguant. Il l'est d'une certaine manière plus que le dernier. Tout votre corps est mobilisé pour "construire" un petit être vivant...Pour ma part, je suis admirative de celles qui parviennent encore pendant cette période à faire du sport, ou à se lancer dans des voyages longue distance.

      2. Des nausées et vomissements jusqu'à 5 mois et demi, et un retour du 7 au 8e mois
Alors là, je ne m'attendais carrément pas à ce que cela soit si puissant. J'avais en horreur absolument toutes les odeurs, humaines, animales, synthétiques, nourriture. RIEN ne trouvait grâce à mes yeux. Mon supplice pendant cette période: prendre les transports en commun bondés le matin, devoir me rendre dans des toilettes à mon travail. Pour l'anecdote, j'arrivais à percevoir le matin, les odeurs de déo, cigarettes, voire cheveux fraîchement shampoinés d'inconnus plusieurs minutes avant qu'ils n'entrent dans mon champ de vision. Quant aux toilettes, il m'est arrivé de faire plusieurs étages d'un même batiment à la recherche de toilettes peu utilisé, avant de pouvoir les utiliser. Un jour, j'ai presque failli me jeter sur un bosquet...Pas pratique en plein mois de janvier...

      3. Un odorat surdéveloppé
Cela va de pair avec le point précédent. Comme tout m'insupportait, j'avais de très fréquent hauts le coeur..et j'ai du partir en quête d'odeurs le plus neutres possibles. Résultat des courses: faire 4 pharmacies pour trouver un shampoing sans odeur (le mien m'avait carrément fait vomir). Je suis reparti avec un bioderma Nodé A, shampoing apaisant cuir chevelu sensible...Il y a une très légère odeur, mais vraiment supportable. Inconvénient de taille: il assèche beaucoup le cheveu crépu

     4. Une perte d'appétit
Moins 2 ou 3 kilos le 1er trimestre...Pas terrible quand on est très angoissée, comme moi. On a l'impression permanente qu'on risque de perdre le bébé à chaque mouvement.

     5. Une pubalgie dès le 1er mois de grossesse
Dans les livres et en ligne, on nous dit que la pubalgie apparait dès le 6 ou 7 mois de grossesse. Moi c'est après même pas un mois. Je n'avais pas de ventre. C'était un peu incompréhensible. D'ailleurs mon médecin traitant (cette grosse c...sse) m'a prise pour une demeurée lorsque je l'ai consulté à ce propos.
Ce qui m'a sauvée: mon kiné avec lequel on faisait quelques exercices. Une pubalgie c'est vraiment la plaie. Vous ne pouvez pas marcher, soulever les jambes, vous habiller, enjamber un trottoir sans avoir mal. Je me souviens de soirées où j'ai du ramper pour aller aux toilettes, tellement c'était douloureux. Après une journée de travail, mon corps refusait d'obéir.
Et bien sûr enceinte, bah y a pas de traitement!

     6. Une tendinite de 2 Quervain aux 2 poignets dès le 4e mois
C'est arrivé une nuit. Pour ne repartir qe 8 semaine après l'accouchement. Cela pourrait faire doucement rigoler, mais ne pas pouvoir se déplacer, ni même s'habiller, se coiffer, se faire à manger, car on a l'impression que les cables à l'intérieur des mains vont lacher n'est pas spécialement drôle.
Mon compagnon a donc du tout assumer à la maison pendant de longs mois.

    7. Des brûlures au niveau des jambes dès le 1er trimestre
Syndrome des jambes sans repos...Problème de circulation veineuse. J'ai détesté les bas de contention, si peu glam...et en plus après l'accouchement, il faut continuer à les porter!!!

   8. Un gonflement dans les 3-4 dernières semaines
J'ai du prendre 4 kilos en 1 mois et demi sur la fin...Résultat des courses de très belles vergetures sur le ventre, les cuisses...Le pire ça a du être l'eau, la graisse, au niveau des pieds. Le jour de mon accouchement, j'avais l'impression d'avoir des baobas à la place des petons.

   9. Ne pas perdre les eaux, mais perdre en abondance du sang
La peur de ma vie, d'y passer ou de perdre mon bébé à 1 semaine du terme. Je ne souhaite ça à personne.

    10. Aimer une personne à la seconde où vous posez vos yeux sur elle
L'accouchement ça fout la trouille, et surtout vous n'aurez peut-être jamais aussi mal de toute votre vie. Cela se solde par des cicatrices à vie, un corps modifié pour toujours, et une vie chamboulée à jamais...En deux-trois poussées, vous accueillez sur terre, une nouvelle personne.
Cette personne, mon fils, je l'ai aimé en une fraction de seconde. Nos destins étaient celés. Et ça,, ça vaut toutes les peines du monde

27.7.16

Etre enceinte en taille 48



Etre enceinte et devenir maman, c'est faire face à un océan de questions, et notamment savoir comment se vêtir convenablement. Je ne parle même pas réellement de look ou d'esthétique, mais simplement de confort et de praticité. Ce n'est pas simple pour une femme lambda, cela l'est encore moins pour une femme initialement maigre ou au contraire vraiment grosse. Grosse? C'est mon cas. Comme vous vous en doutez au titre de mon blog, je ne suis pas filiforme, j'ai au contraire une bonne enveloppe de graisse, ma carapace, que je traîne depuis plusieurs années. Au demeurant gironde il y a 6-8 ans, j'ai glisse petit à petit vers la case grosse/obèse.

Plusieurs personnes du corps médical ne se sont pas fait priées pour me rappeler que j'avais bien trop de poids, et que je devais être vigilante et me surveiller en permanence, dont mon médecin traitant...j'ai changé de généraliste depuis...La psychologie ne devait pas faire partie des cours qu'il a suivis assidûment... Une femme de corpulence normale est autorisée à prendre autour de 15 kilos. Dans mon cas mon généraliste ne m'autorisait qu'une prise de poids de 7 kilos, et me promettait l'enfer sur terre et moults complications pour mon foetus et moi, si je prenais plus.

Résultats des courses: au 1er trimestre, j'ai consulté une nutritionniste, bien plus fine que lui. Nous avons convenu qu'il était hors de question de faire un régime maintenant, au risque de s'exposer à des carences importantes. Elle m'a préconisé de varier au maximum l'apport en nutriments, protéines pour cette période si particulière. Elle m'a incité également à faire de la respiration pleine conscience et à m'écouter ( écouter mon corps, ses besoins, écouter ma faim). J'ai bien suivi ces conseils. Mais c'était sans compter sur les maux de grossesse, au 1er lieu desquels les nausées/vomissements. J'en ai eu jusqu'à 5 mois et demi, j'ai donc au début perdu 3/4 kilos. Mais je les ai progressivement repris. Au total, je pense avoir pris 12 kilos pendant cette grossesse, mais surtout à la fin du 2e et au 3e trimestre.

Bon nombre de personnes que je croisais tous les jours ou toutes les semaines ne se sont d'ailleurs pas rendues compte que j'étais enceinte. Je pense que c'est du au fait que certains n'étaient pas très observateurs, et que j'étais surtout en opération camouflage...Comprenez ne pas attirer l'attention, pour éviter les gestes et paroles déplacés de parfaits inconnus, ou de connaissances ( ça vous parle le "je peux toucher??" lancé alors que la personne a l'index sur votre nombril?). Il m'a aussi bizarrement au bout de quelques semaines été très inconfortable de porter mes jeans habituels...Or mes jeans, c'est la base de ma garde robe confortable. No jean, no life.

Etre enceinte en taille 48, c'est être une aberration de la nature


Armée de mon courage, de mon chéri, et d'un sac à vomi, je commence à arpenter les travées de magasins de 2/3 grandes enseignes, à la recherche de jean de grossesse. J'ai été enchantée de voir que Kiabi avait pensé à moi. J'ai donc dégainé la CB et acheté 1 jean de grossesse couleur pétrole, et un pantacour en taille 46-48. Je précise qu'à ce moment là je fais un 46...Et bien je ne les ai presque pas portés. Bien qu'ayant été essayés en cabine, ça s'est révelé une catastrophe à l'usage. J'étais engoncée, je me sentais ballonnée...Et ce n'était pourtant qu'un début. Je pense que ces jeans peuvent être bien, si à l'inverse de moi, vous n'avez pas les hanches larges, et surtout du gras aux jambes, et une bonne concentration aux fesses. Il y a une bonne ceinture de grossesse, mais pas assez d'élastane au niveau du jean. En arrivant au 3-4e mois, le jean ne passait plus les cuisses.

Je me suis rendue compte que dans les enseignes françaises, tu peux être enceinte et ronde...mais ne pas faire initialement plus de 44, voire d'un 46..Alors un 48 pensez-vous, c'est mission impossible!

Etre enceinte en taille 48, c'est faire du shopping en ligne ou ruser


J'ai eu du mal également avec les jeans H & M Mama. Il m' a fallu me rendre dans  2 magasins différents pour trouver finalement un 46. Leurs leggins sont néanmoins robustes et confortables. Mais en temps normal je déteste les leggings...ils sont devenus mes inséparables potes en fin de grossesse, quand j'avais du mal à me déplacer. Mais du 1er au 8e mois, il m' a fallu me rendre à l'évidence:
- je suis difforme
- je suis enceinte et difforme ( ou trop exigeante)
- je suis dans la mouise ( où est mon jean???)

Grosse enceinte, Verbaudet est mon meilleur ami/allié

Et c'est là que le génie de mon compagnon a fait des merveilles. Et pourquoi tu ne commanderais pas en ligne??...Oui, mais où?
Mes copines plus minces (mais vraiment beaucoup plus minces) m'ont vanté les mérites et qualités des tissus et coupes des vêtements Verbaudet femme enceinte. J'étais assez sceptique quant à mon cas personnel, et puis révélation! Ils font du 48!
Le gros plus des pantalons Colline, c'est le fait que tu peux choisir un modèle selon l'entrejambe. En gros si comme moi, tu fais autour d'1,60m et que tu as un gros cul, prends un bon entrejambe ( un 82 ou 85 cm et pas un 78), pour ne pas te retrouver avec la raie des fesses exposées, et contrainte de marcher en canard ( c'est du vécu, j'ai illico renvoyé le modèle pour un entrejambe plus grand). Le service client au téléphone m'a facilement indiqué la marche à suivre. Pas de frais supplémentaire payés. Autre bon point, les avis des utilisatrices qui permettent de jauger de la portabilité de la chose). Autre 3e bon point, les promotions, le club verbaudet qui permettent de s'en sortir pour pas trop cher.

In fine j'ai 4 pantalons de grossesse de cette marque: 1 jean gris qui a fait du 1er au 9e mois, 1 pantalon marron et un jean noir, un rouge. Il faut vraiment être vigilant quant à la coupe choisie. Le gris est le seul qui a tenu le choc tout le long. J'ai vraiment aimé pouvoir ajusté par des boutons cachés l'ampleur du bandeau de grossesse.


Grosse et très enceinte, New Look est mon sauveur

Côté haut, verbaudet, je n'appréciais pas. J'ai fondu en décembre sur le site New Look Maternité. Il se trouve que cela a coïncidé avec les soldes outre-Manche, j'ai donc fait une razzia sur les hauts (manches courtes, longues, débardeurs - je les trouvais moins criards que ceux d' H & M), les robes d'hiver, et de soirée (le 31 approchant, je ne voulais pas d'un jean). Bien m'en a pris. Ce que je n'ai en revanche pas aimé ce sont leurs collants totalement importables. La livraison était très rapide, ce qui m'a bien étonnée puisqu'on était en période de fête de fin d'année.
Au travail, je me souviens avoir eu des compliments sur les articles New Look qui avaient intégrés ma garde-robe. A ce moment-là, j'étais en grossesse sous-marine (entendre, je n'avais rien dit à mon chef), et j'étais bien contente d'avoir des robes et tuniques tendance, qui ne fassent pas "look de femme enceinte".

Pour rester discrète, et préserver mon petit d'homme grandissant, j'avais également opté pour des vêtements, pulls dans la ligne plus size chez H & M...Avec du recul, je me dis qu'objectivement dans certains pulls, je devais avoir l'air d'un sac. J'avais pris des vêtements taille 52-54...Et j'arpentais souvent les couloirs en poncho...Mais à ce moment-là, je voulais qu'on me laisse à tout prix tranquille.

J'ai réitéré ma razzia sur New look.fr cet été fin juin. Bébé était déjà là, mais mes rondeurs également. Je pense que mes kilos de grossesse ont décidé de squatter encore un moment. J'ai du me rendre à l'évidence je ne pouvais pas rentrer dans mes vêtements d'été habituels. J'ai donc fait le pari de racheter des vêtements de grossesse, et je n'ai pas été déçue.

Pour moins de 50€, j'ai 5 bas, frais de port inclus, je crois....A titre indicatif...

6€ la jupe 

5,40€ le short



Attention avec New Look, marque anglaise, ça taille un peu grand. Conséquence un 48 franças maternité du site, équivaut à un 50 en France ( soit un taille 20 en taille anglaise).  Je pense qu'on peut rester sur du 18 en fin de grossesse.

Bon l'envers du décor, c'est qu'avoir un bandeau de grossesse sous un débardeur, t-shirt, par temps caniculaire, ça n'aide pas à se rafraîchir, surtout quand on porte à longueur de journée son petit...Le short orange est vraiment sympa, mais à tendance à remonter à l'entre-cuisse...En fin de journée, on peut penser que j'ai oublié mon pantalon!

Parturiente et allaitante, bonprix m'a sauvée des eaux/des cascades de lait jaillissantes



On a parlé silhouette, mais indéniablement ma poitrine a fait l'objet d'enjeu majeur. Je me suis laissée tenter à nouveau par Verbaudet en étant enceinte (plus grande taille de soutien-gorge trouvée 100 F). J'avais également une brassière Medela (taille L).

Ca a fonctionné de 2 mois à 6 mois. Mais au 7e mois, ma poitrine a décidé de jouer sa vie en solo, et de croître comme pas possible. Si j'ai pris assez tôt de la lingerie d'allaitement c'est en raison d'une sensation d'inconfort intense (impression de picotement continu) avec ma lingerie classique.
A l'arrivée du bébé, c'était bien trop petit. Avec ma sage-femme, on pense même que ce n'était pas étranger à mon engorgement (ggrrrh!).. Du coup, j'ai été sauvée par Bonprix.fr...J'ai trouvé un kit de 2 soutien-gorges blancs à bretelles larges, qui ont pu contenir mon 110 B ( initialement je fais un 95C).

Au moment de choisir, soyez bien vigilante au système d'attache. Si elles sont trop fines, elles pourront vous pourrir votre début d'allaitement...Vous savez quand bébé hurle à la mort, et qu'il faut lui donner immédiatement sa ration de lait, ou vos tympans vont y passer. De même, quand il réclame son dû en public, magasin, parc, galerie marchande...il faut quelque chose qui s’agrafe et se dégrafe instantanément...Enfin pas trop non plus, sinon vous risquez d'avoir les seins ballottant à longueur de journée.


J'ai dépensé pas mal en vêtements de grossesse, mais étant grosse à la base, je ne me voyais pas comment faire l'impasse sur ces achats. Je pense avec du recul qu'investir dans plusieurs très bons leggings, jeggings de grossesse, 2-3 tuniques et pulls amples, pourrait aller pour des femmes obèses ayant peu de budget. Si comme moi, vous avez un bébé d'été, il y a peut-être dans votre garde-robe habituelle des robes très élastiques ( ce qui n'était pas mon cas) qui pourront vous accompagner sur la fin de grossesse...